Le Marathon des Sables pour les nuls

Epreuve mythique, le Marathon des Sables demeure la référence d’un certain dépassement de soi. Pour Cécile, de www.courir-au-feminin.com, la préparation du sac est un must. Elle donne ici des conseils transposables à beaucoup de trails.

Loin de moi l’idée de donner des leçons ! Mais simplement de partager ma récente expérience dans le désert marocain. Avec pour seule ambition de vous éviter les mêmes erreurs de débutante que moi ! Les conseils que je donne ici sont le résultat de ma propre expérience et de l’observation de mes collègues.

Les repas

Au bout de quelques jours (en auto suffisance alimentaire), le seul sujet de conversation sur le campement est « qu’est ce qu’on mange ? ». Ne négligez surtout pas ce poste pour économiser 200 grammes. Vous avez absolument besoin de manger et prévoyez un peu plus large pour être tranquille.

• Pour vous aider à économiser du poids dans votre sac, pas le choix, il faut déconditionner vos plats lyophilisés. A vous les sacs congélation ! Vous pouvez également vous équiper d’un appareil de mise sous vide. Personnellement, je l’ai utilisé pour mes vêtements de rechange qui ne prenaient plus du tout de place ensuite.

• N’oubliez pas de noter sur vos sachets la quantité d’eau nécessaire pour la reconstitution. Petit truc supplémentaire : pensez à marquer sur un gobelet en plastique les différentes doses d’eau notées sur vos plats. Cela vous évitera les erreurs !

• Le fameux gobelet devenu verre mesureur est léger et peut s’accrocher à l’extérieur de votre sac. Avantage d’en embarquer un pour votre balade : vous pourrez boire votre soupe tranquillement pendant que vos nouilles gonfleront tranquillement.

• Deux ou trois dosettes de sirop individuel dans votre sac donneront un goût à votre eau en cas de désespoir…

• Pensez que les pâtes classiques du commerce font le même poids que celles des plats lyophilisés. Un bouillon cube et en avant pour un plat comme là-bas !

• Oubliez les pastilles d’alcool pour votre réchaud : c’est lourd et ça ne marche pas. Préférez les zip ou allumes barbecue classique. On trouve presque toujours du petit-bois sur les campements pour alimenter le feu.

• J’ai toujours commencé mes repas par une soupe miso japonaise. Elle s’achète dans les épiceries asiatiques, n’est pas chère, elle est légère et bourrée de bonnes choses. Avantages : elle ouvre l’appétit et reconstitue le stock des sels minéraux.

• N’hésitez pas à prévoir des desserts pour avoir l’impression de faire un vrai repas complet. Une compote ou une mousse au chocolat, c’est léger et figurez-vous que c’est super bon !

• Pensez à augmenter les calories pour vos deux derniers petit-déjeuners. Après l’étape longue, vous avez attaqué vos réserves, il faut donc charger plus si vous voulez tenir.

Le confort de vie

Six étapes, c’est long… très long. Alors restez un être humain peut vous aider à mieux vivre l’expérience. Un petit savon d’hôtel et une serviette ultra légère, ce n’est pas du luxe !

• Pensez à demander à votre dentiste et votre dermatologue des échantillons de dentifrice et de crème solaire. C’est toujours ça d’économisé !

• Tapis de sol or not tapis, telle est la question… A vous de voir sur ce sujet. Personnellement, je n’en avais pas et je l’ai regretté. Le matin, on enlève les tentes et les tapis très vite. Pour finir de vous préparer tranquille, c’est toujours mieux d’en avoir un. L’oreiller gonflable est un confort dont je ne me passe pas !

• N’hésitez pas à prendre vos propres seringues pour le traitement des ampoules. Celles qui vous seront données sur le campement sont énormes ! Faut un sacré cran pour les manipuler…

• Un flacon de désinfectant dans le ventral et c’est la gastro qui s’éloigne…

• On vous demande des épingles à nourrice dans le matériel obligatoire, prenez des grandes. Elles seront de parfaites épingles à linge le jeudi si vous devenez adepte de la lessiveuse berbère !

• Si vous êtes sujet ou sujette aux coups de soleil (oui, il y a des filles sur le MDS !) et sans vouloir faire de publicité, le haut désert raidlight marche vraiment !

• Des tongs plutôt que des chaussons d’hôtel en tissu certes légers mais très vite immondes et pas top pour l’hygiène des pieds.

Tout ceci n’est évidemment pas exhaustif et je compte bien profiter de mes prochaines expériences pour compléter cette liste !

Cécile Bertin

Dossard 216

Comments

  1. Fabien Maturier says

    Bravo pour ton marathon des sables.
    Moi c'est mon rêve, un jour peut être.
    Merci pour ces petits conseils. On sent l'ambiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>